Diminution du stress, de la fatigue, des accidents du travail, une étude réalisée en 2015 a chiffré les bienfaits du sport au travail. Seule une entreprise sur quatre le propose. A Rennes, Steve Dallavalle, fondateur du “Lion Coach”, propose des cours de sport à une soixantaine d’entreprises.

“C’est sûr qu’au début, faire du sport avec son patron, c’est pas évident !”, raconte, amusé, Antoine Lecorvaisier, salarié pour le groupe Le Duff et président du “Le Duff Sporting club”, association sportive de l’entreprise. Un déménagement a lancé la création de l’association. Des nouveaux locaux permettent de créer une salle de sport, de mettre des douches à disposition. “Pouvoir exercer une activité sportive au travail était une demande des salariés”, précise le président de l’association. Le groupe Le Duff a fait appel à Steve Dallavalle, ancien professeur de sport à l’origine du “Lion Coach”, entreprise spécialisée dans le sport en entreprise. “J’avais l’habitude d’être le coach sportif, à titre personnel, de dirigeants d’entreprise. Les chefs d’entreprise se rendaient compte des bienfaits du sport sur leur santé physique et mentale. En discutant avec eux est venu l’idée de le développer pour leurs salariés à travers des cours collectifs sur leur lieu de travail“, explique Steve.

Sport au travail : bon pour le moral de l'entreprise
Steve Dallavalle et ses équipes proposent des cours de sport dans 60 entreprises.

“Le Duff Sporting club” compte 150 adhérents qui, pour 100 euros par an, ont accès à deux activités sportives maximum par semaine. “Nous sommes obligés de limiter pour que tout le monde puisse avoir accès aux cours. L’équipe de Steve propose trois créneaux par jour, le matin à 7h, le midi, le soir. Les activités proposées vont du running, badminton, zumba, en passant par le yoga et la sophrologie, avec des groupes de 10 personnes maximum. Ce qui est apprécié, c’est que cela permet de mieux organiser sa vie professionnelle et sa vie personnelle. Si vous faites du sport sur votre lieu de travail, vous n’avez pas à l’ajouter dans votre agenda personnel”, précise Antoine Lecorvaisier. “Notre concept, chez “Lion Coach”, c’est d’être dans l’entreprise et de proposer des prestations adaptées aux salariés, cela va du cours de sport santé nutrition, au stretching jusqu’à des conseils sur des postes de travail : ergonomie, kinésithérapie, ostéopathie”, explique Steve Dallavalle qui accompagne 60 entreprises.

Des bienfaits pour le salarié et l’entreprise

Une étude de 2015 menée par Goodwill Managment pour le compte du Comité national olympique et sportif français indique que la pratique d’une activité physique et sportive en entreprise peut améliorer de près de 10% la productivité des collaborateurs et améliorer la rentabilité nette de l’entreprise entre 1% et 14%. Et pourtant, seule une entreprise sur quatre, en France, propose ce type de services à ses salariés. “Il y a quelques années, il y avait, c’est vrai, un souci pour les dirigeants de diminuer les arrêts maladie en proposant du sport au travail. Le principal inhibiteur de performance c’est le stress, le sport permet d’être mieux dans sa tête et mieux dans son corps. Aujourd’hui, les chefs d’entreprise proposent ces cours de sport collectifs dans une démarche RH (ressources humaines)”, explique le fondateur du “Lion Coach”.

Les salariés du groupe Le Duff travaillent dans un grand bâtiment, de plusieurs étages, pas évident de se croiser et d’échanger entre collaborateurs. “Ces cours permettent de fédérer. J’étais ce matin à la salle de sport avec mon N+2. En jogging il n’y a plus la barrière vestimentaire ! Sans le sport, certains salariés ne se seraient jamais croisés”, constate le président de l’association sportive et bien-être. Steve et son équipe de coachs accompagnent au quotidien des centaines de collaborateurs, pour qui cette offre de sport en entreprise est un véritable atout. Plus engagés dans l’entreprise, ils sont moins prompts à la quitter. “Certains des salariés nous disent clairement qu’ils préfèrent rester dans leur entreprise où ils peuvent faire du sport plutôt que d’aller ailleurs même avec un salaire supérieur”, explique Steve Dallavalle.

Développer le sport au travail était une promesse de campagne du candidat Emmanuel Macron. Une loi “sport et société” proposerait, par l’intermédiaire d’un accord national interprofessionnel (ANI) des plages horaires dédiées à l’activité sportive en entreprise. Plusieurs fois reporté, ce texte pourrait voir le jour en 2020.

C'est un retour sur mes terres natales avec l'aventure Entreprendre.bzh ! Après une carrière dans l'audiovisuel à Paris, notamment en tant que rédactrice en chef pour la chaîne info Bfmtv, la vie m'a ramené en Bretagne. Mon envie ? Rencontrer et partager avec vous les parcours de ceux qui osent, bougent, innovent grâce à leur motivation, leur énergie ou leur histoire.

2 Commentaires

  1. Félicitations Céline pour cet article riche de sens qui fait écho dans mon parcours “atypique”.
    En effet, issu d’une carrière courte dans les forces armées, je pense et j’agis ainsi depuis ma reconversion dans le secteur privé où je suis régulièrement confronté à des “freins culturels”.
    Le sport est bien une ressource humaine qu’il est temps d’intégrer dans le management en entreprise car incontestablement il est un des piliers fondateurs de l’esprit d’équipe.
    Dynamisme, motivation, partages contribuent à la cohésion indispensable pour l’atteinte (et très souvent le dépassement d’objectifs individuels et collectifs).
    Merci pour cette information d’une loi “sport & société” qui devrait durablement impacter les résultats et les équilibres fragiles dans la majorité des entreprises en France.
    Bien cordialement,

  2. Une idée intéressante qui améliore la rentabilité nette de l’entreprise entre 1% et 14%. Fichtre c’est magnifique ! Et les salaires de ces “sportifs” sont ils améliorés ou je m’égare ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.