La Bretagne recherche des producteurs de sarrasin. Un appel lancé par Eureden, pour développer la filière de blé noir. 70 % du sarrasin utilisé sur le territoire breton est importé. 

Dans les années 1900, la production de sarrasin en Bretagne était de 370.000 hectares. En 1980, ce n’est plus qu’une centaine, aujourd’hui quelques milliers. Et pourtant, la Bretagne consomme 3,5 fois plus de blé noir que la moyenne française soit 11.000 tonnes par an. 70 % du sarrasin consommé en France est importé de Chine, du Canada et des pays de l’Est.

Une filière qui se développe depuis 1987

En 1987, un groupe de producteurs et de meuniers décide de mettre en place une production de blé noir en Bretagne. Les meuniers membres de la filière s’engagent à reprendre cette production et à développer la commercialisation de la farine de blé noir de Bretagne® IGP.
Le 25 juin 2010 est obtenue l’Indication Géographique Protégée. L’importation massive du sarrasin en Bretagne est en partie due à une question de coût : en 2017, le prix moyen payé aux agriculteurs par les entreprises habilitées à collecter du blé noir sous Indication Géographique contrôlée (IGP) était de 700 euros la tonne. Les meuniers de cette filière s’engagent sur un prix fixe, garanti pour plusieurs années. Le blé noir d’importation est autour de 450-550 euros la tonne, ce qui explique qu’aujourd’hui, la Bretagne importe massivement son sarrasin.
L’association “Blé Noir Tradition Bretagne” s’est créée pour tenter de répondre aux besoins du territoire, tout en assurant une production raisonnée. 1400 producteurs sont habilités à produire du blé noir sous certification sur l’ensemble de la Bretagne. La culture, le stockage et la transformation doivent répondre à l’emploi des bonnes méthodes pour garantir un produit de qualité avec une traçabilité. Comment savoir si votre farine répond à cette exigence ? La véritable farine de blé noir de Bretagne® IGP est conditionnée dans des sachets qui doivent faire obligatoirement apparaître le logo IGP suivi de la mention “Farine de blé noir de Bretagne”.

Bretagne recherche producteurs de sarrasin

La tradition culinaire reste très vivante en Bretagne avec un véritable engouement pour les produits “dérivés” du sarrasin: crêpe, galette, pâtisserie, bière bretonne, kig-ha-farz. Pour répondre à cette demande et développer cette filière, Eureden, groupement coopératif agroalimentaire breton, qui réunit 20 000 agriculteurs-coopérateurs et 9000 collaborateurs lance un appel pour trouver des producteurs de blé noir biologique et conventionnel. La production doit se faire dans le respect du cahier des charges “blé noir tradition Bretagne”. Si cet appel vous fait écho, contactez Eureden à contact.cereales@eureden.com.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.