D’ici avril, les pailles en seigle de Johan et Julie seront disponibles dans les magasins Biocoop. Ce jeune couple se lance dans la production de pailles écologiques, produites, transformées en Bretagne, bref 100% bretonnes !

Du Vietnam à Locarn, dans les Côtes d’Armor, il n’y a qu’un pas, franchi par Johan et Julie il y a un an. Expatriés depuis 3 ans en Asie, leur viennent l’idée d’importer les pailles en roseaux fabriquées au Vietnam. “Mais écologiquement, ça ne faisait pas sens pour nous d’importer ces pailles en France. On savait qu’avant le plastique, les pailles étaient faites à partir de seigle”, précise Johan. Il ne leur en faut pas plus pour contacter le père de Johan, agriculteur bio à Locarn, et lui demander en septembre 2019 de planter du seigle.

Premiers contrats avec Biocoop

Eté 2020, le seigle est récolté, Johan et Julie se lancent dans l’aventure entrepreneuriale. “Il a fallu faire le Business plan, trouver les financements et faire de la prospection”, explique le jeune patron, ancien chargé de développement pour les cafés Malongo en Asie du Sud-Est. Le contexte sanitaire et économique modifie un peu les plans. “Nos démarches ont été faites auprès de l’hôtellerie-restauration, mais c’est évidemment compliqué pour eux en ce moment. Nous nous sommes du coup focalisés sur le marché de la GMS (grandes et moyennes surfaces) et des magasins spécialisés”, explique le patron de “Filaj”. En avril prochain, 160 000 pailles en paille seront distribuées dans les magasins Biocoop. “La crise ne nous aura pas empêchés d’avancer, la production va débuter, on devrait être dans les temps en espérant que les cafés, restaurants puissent ouvrir ce printemps ou cet été”.

Comment fabriquer une paille en paille ? Rien de plus simple : prendre une tige de seigle, la couper, enlever les feuilles et la nettoyer ! Mais pour en faire des milliers, il faut évidemment un outil de production. “Nous avons lancé un appel à projet pour la création de cet outil. C’est un bureau d’études en Bretagne qui la conçut, pour un lancement début mars de la production”.

100% breton

Johan et Julie créateurs de "Filaj"
Johan et Julie sont les jeunes créateurs de la paille en seigle “Filaj”

Johan est originaire de Bretagne mais cela faisait des années qu’il avait quitté ses terres natales. “On est passés d’une ville immense, polluée, bruyante, à un village de 500 habitants. On habite à 2 pas de la l’exploitation familiale”, s’amuse le Breton. Créer “Filaj”, qui signifie “Fileries” en breton, cela veut dire s’intégrer au tissu économique local. Les jeunes créateurs ont été sélectionnés par le comité du village by CA des Côtes d’Armor en tant que nouvelle entreprise innovante à potentiel de croissance. “C’est une véritable chance pour nous, de pourvoir constituer un réseau, d’échanger sur nos pratiques, de partager avec d’autres entrepreneurs et pourquoi pas créer des synergies”. Et bretonne, cette paille elle est : cultivée, récoltée, et produite sur le territoire.

Depuis le 1er janvier 2021, les Français ne peuvent plus acheter de pailles, couverts ou touillettes en plastique à usage unique. Chaque année, en France, plus de 8 millions de paille sont utilisées selon les chiffres de 2019, il y a donc de quoi répondre à la demande. Les pailles “Filaj”, en seigle, se positionnent, notamment, face aux pailles en carton, moins chères mais “les nôtres résistent à l’eau, sont lavables même si nous conseillons à nos clients de les utiliser à usage unique”, explique Johan. 100% bretonne, écologique, cette paille a vocation à rester naturelle, car “elle est très belle”, dixit ses concepteurs !

C'est un retour sur mes terres natales avec l'aventure Entreprendre.bzh ! Après une carrière dans l'audiovisuel à Paris, notamment en tant que rédactrice en chef pour la chaîne info Bfmtv, la vie m'a ramenée en Bretagne. Mon envie ? Rencontrer et partager celles et ceux qui entreprennent autrement, qui ont un impact social, sociétal, environnemental en Bretagne

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.