Les 8 et 9 septembre se tient à Saint-Malo le premier forum économique breton. Sur 2 jours, des conférences, tables rondes pour répondre à l’enjeu de reconstruction de l’écosystème économique, culturel et social breton ou comment construire ensemble la Bretagne économique de demain ?

Ils se sont tous donnés rendez-vous au Palais du Grand Large de Saint-Malo les 8 et 9 septembre. Entrepreneurs, financiers, élus, tous ont à coeur de répondre à l’urgence économique dans laquelle se situent les acteurs locaux. Initialement prévu les 1 et 2 avril, le Forum Économique Breton (FEB) veut répondre à l’enjeu de refondation de l’écosystème économique, culturel et social breton suscité par la crise. Le nouveau FEB se présentera sous la forme d’un grand atelier de co-construction stratégique et opérationnel pour permettre de dégager ensemble, des priorités d’actions, engagements et solutions concrètes au service de la Bretagne et de ses habitants.

Transition écologique, relance économique, culture, au coeur des débats

Le plan de relance de 100 milliards d’euros sur 3 ans a été détaillé par le gouvernement autour de ses trois piliers: 30 milliards d’euros pour la transition écologique, 35 milliards pour les entreprises et 35 milliards pour la cohésion sociale et territoriale.  “Un cadeau pour la France” pour éviter un “effondrement de l’économie française et une explosion du chômage”, a déclaré le Premier ministre, Jean Castex. Baptisé “France relance”, le dispositif doit relancer l’économie française pour retrouver en 2022 le niveau d’activité  de 2019. Lors du FEB, ce plan de relance sera évidemment au coeur des débats.

La Bretagne, région clé dans l’industrie agroalimentaire, devra répondre de la “souveraineté alimentaire” voulue par le chef de l’Etat. Avec les acteurs économiques clé du secteur, une réflexion sera menée sur la transition à apporter à cette industrie et sur le bien-manger. Comment ensemble construire la Bretagne de demain? C’est l’ambition affichée de ce forum. Comment accompagner les entreprises en difficulté comme celles de la culture, quelles solutions bancaires proposer, autant de thèmes qui seront abordés. “J’observe une volonté très forte d’expérimenter, en particulier dans nos territoires de l’Ouest. C’est un mouvement de fond, profitons-en pour être volontaristes et très concrets. D’autant que les acteurs politiques, économiques et l’Administration me paraissent alignés sur l’intention”, constate Maurice Bourrigaud, Directeur général de BPGO. La Bretagne est-elle une terre de solidarités ? Pour Hélène Bernicot, Directrice générale d’Arkéa, “c’est ensemble, en renforçant les collaborations publiques-privées, en créant aussi de nouvelles formes de solidarité, que nous soutiendrons durablement l’économie et le dynamisme des territoires. C’est pour toutes ces raisons que nous nous sommes retrouvés dans l’état d’esprit du Forum économique Breton, qui n’est pas un événement éphémère mais un catalyseur sur le temps long du « faire ensemble » pour un territoire qui gagne.”

2 jours d’échanges pour “agir ensemble”

Durant 2 jours, le FEB propose des séances plénières où des personnalités du territoire exprimeront leur vision de l’avenir de la Bretagne. Le Président de la Région, Loïg Chesnais-Girard, Hugues Meili (Niji, BDI), Hervé Kermarrec (Medef Bretagne), Hélène Bernicot (Arkéa), Bris Rocher (Groupe Rocher) ouvriront ce premier forum économique breton. 8 grands plateaux vont se tenir sur deux jours avec des thématiques comme “Maintenir les centres de décisions et les outils de production”, “Faire de la transition énergétique et environnementale un moteur de la relance économique bretonne” ou encore “Relancer l’industrie culturelle bretonne au service de notre identité et de l’économie”. En parallèle, le public pourra échanger avec les acteurs économiques lors d’ateliers appelés “Les Labs”. Seront mises à l’honneur des problématiques rencontrées par les entreprises dans ce contexte si inédit de crise sanitaire et crise économique, tels que “Comment bien financer mon entreprise dans le contexte actuel ?” ou “Accompagner le chef d’entreprise en période de crise”.

A l’issue de ces 2 jours de réflexion, l’objectif est de faire ressortir de nouvelles connexions public-privé, de nouvelles méthodes pour aller vers une transition environnementale. La crise sanitaire a fait complètement repenser ce forum. Pour qu’en ressorte des idées concrètes pour relancer l’économie bretonne, et que les synergies créées lors de ces mois si particuliers perdurent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.