C’est un combat de gagné pour le maire de Pléneuf et les bretons en général. L’élu a été un des premiers à demander l’ouverture des plages avant début juin. Les préfets pourront autoriser l’accès aux plages au “cas par cas”.

“N’hésitez pas à m’appeler pour me donner de bonnes nouvelles comme ça”, exulte Jean-Yves Lebas, maire de Pléneuf dans les Côtes d’Armor. Nous l’appelons quelques minutes après l’annonce, par le gouvernement, de la possibilité d’ouvrir l’accès aux plages avant début juin. “Je me suis battu dès le départ en écrivant au préfet du risque de désobéissance civique de la part de mes administrés qui ne comprenaient pas que les parcs soient ouverts dès le 11 mai mais pas les plages”, explique le maire “en prolongation” puisque qu’il ne s’est pas représenté aux dernières élections municipales, après 12 ans de mandat.

Footing, baignade mais pas bronzette sur les plages ?

Le couple préfet/maire sera donc aux commandes pour réglementer l’accès aux plages. Quelle organisation ? Quelles autorisations ? Le maire de Pléneuf ne veut pas aller trop vite, la priorité étant que le déconfinement se passe dans les meilleurs conditions et qu’il n’y ait pas de deuxième vague. “Je pense que la première étape pourrait être d’autoriser la marche, course à pied, natation, activités nautiques et mettre la serviette de bain et la bronzette à plus tard”, propose Jean-Yves Lebas. Le 11 Mai au matin, l’élu évoquera cette mise en place avec son groupe de travail constitué depuis le début du confinement. “Il va juste falloir voir les recommandations du préfet. J’espère que ce ne sera pas un protocole de 63 pages comme pour les écoles !” Les garderies et écoles de Pléneuf ouvriront bien lundi matin, le maire de préciser que ce document incitait plus à les laisser fermer qu’à les ouvrir.

#RendezNousLaMer, la mobilisation des bretons entendue

Suite à l’annonce le 28 avril dernier du Premier Ministre d’interdire l’accès aux plages jusqu’à début juin, un vent de révolte a gagné la Bretagne. Des élus locaux publient sur les réseaux sociaux des photos de plage accompagnées d’un #RendezNousLaMer. Loïg Chesnais-Girard, président de la région Bretagne a fait un tweet dans ce sens. “La Bretagne, c’est la mer”, affirme simplement le maire de Pléneuf, qui a fait partie des premiers élus mobilisés. Jusqu’à présent, les courriers officiels, les messages sur les réseaux sociaux #RendezNousLaMer étaient restés lettre morte. Jean-Yves Lebas est heureux que le gouvernement fasse confiance aux élus pour gérer l’ouverture des plages. “Nous avons une certaine expérience du littoral et savons faire preuve de sagesse”, prévient l’édile des Côtes d’Armor, qui appelle les habitants à 100 km du bord de mer à faire preuve de cette même sagesse.

C'est un retour sur mes terres natales avec l'aventure Entreprendre.bzh ! Après une carrière dans l'audiovisuel à Paris, notamment en tant que rédactrice en chef pour la chaîne info Bfmtv, la vie m'a ramené en Bretagne. Mon envie ? Rencontrer et partager avec vous les parcours de ceux qui osent, bougent, innovent grâce à leur motivation, leur énergie ou leur histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.