Aux difficultés financières peuvent s’ajouter une détresse psychologique, l’association Rebond 35 tend la main aux patrons. Des psychothérapeutes sont à leur écoute.

Il a préféré garder l’anonymat “par honte, je suppose”, dit-il. On l’appellera Christophe. A 45 ans, il est à la tête d’un commerce avec 3 salariés. “Le confinement a été la goutte d’eau de trop. Mon entreprise est jeune, j’ai peu de trésorerie, fermer pendant 2 mois, c’est une hécatombe”, avoue-t-il. Des patrons en difficultés il y en a des milliers, Rebond 35 vient en aide à celles et ceux qui sont dans une grande détresse psychologique. L’association a été créée en 2015 par des chefs d’entreprise pour des chefs d’entreprise. L’idée est de tendre la main quand presque tout espoir est perdu. “Tous les membres de l’association ont été de près ou de loin touchés par la fatigue psychologique. Nous savons que pour les patrons, artisans, commerçants, il est difficile de demander de l’aide. Dans cette période particulière, tellement de gens sont touchés de plein fouet par la crise”, constate Jean-Charles Charrier, membre du conseil d’administration de Rebond 35.

Une équipe de psychothérapeutes à l’écoute

L’association Rebond 35 offre des séances de psychothérapie aux patrons qui n’en ont pas les moyens.

Philippe Leclair est le coordinateur de l’équipe des psychothérapeutes de l’association. Avec la crise sanitaire et économique, il a augmenté le nombre de professionnels disponibles de 20 à 25. Des profils comme Philippe, il y en a en moyenne 30 à 40 par an. “‘Quand ils viennent nous voir, ils sont au bout du bout, ce sont des indépendants, ils sont habitués à se débrouiller seul”, précise Philippe Leclair. Contre toute attente, les appels ne sont pas plus nombreux pendant cette période. “Cette crise touche tout le monde, les entrepreneurs s’appellent plus, il y a plus de solidarité entre eux, ils se sentent moins seuls. Et la solitude est ce qui amène ces patrons chez nous”, précise le psychothérapeute. A l’association, on craint un effet boomerang dans les mois à venir. “Nous tenons à ce que les patrons sachent qu’on est là, s’ils ont besoin. Nous leur offrons 10 séances de suivi psychologique s’ils ne peuvent pas les assumer financièrement”, explique Jean-Charles Charrier. Christophe a eu besoin de cette aide pour y voir plus clair. “Rien n’allait, professionnellement, personnellement, cela m’a permis de voir les choses différemment”. Et c’est bien ce que propose l’équipe d’accompagnement, donner les ressources pour surmonter les problèmes, “malheureusement, on n’empêche pas les problèmes, mais on donne des clés”, précise Philippe Leclair. En 2019, l’association a permis d’éviter le risque suicidaire à 6 chefs d’entreprise sur le département.

Pour joindre les psychothérapeute, c’est au 06.68.50.36.32, tous les détails sur l’association, Rebond 35, c’est ici

C'est un retour sur mes terres natales avec l'aventure Entreprendre.bzh ! Après une carrière dans l'audiovisuel à Paris, notamment en tant que rédactrice en chef pour la chaîne info Bfmtv, la vie m'a ramené en Bretagne. Mon envie ? Rencontrer et partager avec vous les parcours de ceux qui osent, bougent, innovent grâce à leur motivation, leur énergie ou leur histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.