Chaque année, 150.000 tonnes de jouets sont mis sur le marché selon l'Ademe, soit plus de 430 millions d'unités ! Ce qui prend en compte les achats des consommateurs pour Noël ou autres anniversaires (environ 200 millions), mais aussi les jouets offerts dans la restauration rapide et en confiserie. Sur cet ensemble, 120.000 tonnes finissent comme déchets et seuls 10% sont recyclés. Donner une seconde vie aux jouets est une filière naissante en France, seules quelques organisations de réemploi existent sur le territoire national. Ti Jouets est la première en Bretagne.

1ère filière bretonne de réemploi du jouet

15 personnes en réinsertion par l'emploi travaillent à l'atelier où se font le tri, le nettoyage et l'assemblage des jouets, mais aussi en boutique.

L'idée est venue en 2017 à Marjorie Grégoire, coordinatrice, et Martin Pensart, encadrant technique. Ils prennent conscience, lors de missions professionnelles et bénévoles au sein d’associations caritatives, que les dons de jouets dont bénéficient ces associations étaient stockés voire jetés par faute de temps et de personnel pour les remettre en état. Ti Jouets naît alors en 2019 avec le soutien de l’association Don Bosco. "Notre mission est triple : une mission sociale avec la réinsertion des personnes éloignées de l'emploi, une mission environnementale en réemployant, recyclant les jouets et une mission humaine, puisque l'on permet à tous d'avoir accès aux jouets", explique Agathe Sezanne, coordinatrice de l'organisation. Aujourd'hui 15 personnes sont en réinsertion et interviennent à toutes les étapes : de la collecte, au tri, nettoyage, à la mise en magasin ou en ligne et jusqu'à la vente, 4 coordinateurs les accompagnent. La collecte des jouets se fait auprès des particuliers avec des points de collecte un peu partout en Bretagne, et aussi auprès des crèches, associations, entreprises. La période de Noël est propice aux dons. Cette semaine, Naval Group, la société Tanguy Matériaux à titre d'exemple ont été des ressources pour Ti Jouets en jeux, livres, peluches ou autres. "Entre la mi-octobre et la mi-décembre, ce sont plus de 3 tonnes de jouets collectés, ça représente 18 tonnes sur l'année. Le taux de réemploi est de 70%. Les 30% qui restent sont recyclés, une infime partie est jetée", précise Agathe.

"Le taux de réemploi est de 70%, les 30% qui restent sont recyclés..."

Certains magasins de jouets comme Les enfants de Dialogues situé à Brest fournissent aussi la recyclerie : ce sont les invendus, jouets d'exposition, les retours ou les jouets incomplets qui sont donnés. Précision, les jouets récupérés ne sont pas réparés car cela fait perdre la norme CE qui encadre la sécurité des jouets mais ils sont nettoyés dans les normes d'hygiène avec des produits écologiques et complétés.

50 à 70% moins chers que des jouets neufs

Ti Jouets a sa propre boutique à la Roche-Maurice près de Landerneau, dans le Finistère. Une boutique en ligne est également disponible.

Ti Jouets est une structure solidaire mais l'unique boutique installée à la Roche-Maurice près de Landerneau (Finistère) est ouverte à tous, "on essaie de faire en sorte que les jouets soient comme neufs, vous n'avez pas l'impression d'être dans une boutique de seconde main", assure Agathe. Des consommateurs sensibles à l'anti-gaspi, des familles dans le besoin ou encore des crèches, des collectivités viennent se fournir en jouets, à des prix largement plus abordables, 50 à 70% moins chers que des jouets neufs. "Une commune du territoire vient de faire ses courses chez nous dans la perpective d'ouvrir une ludothèque", constate-on chez Ti Jouets. La vocation n'est pas d'ouvrir d'autres boutiques en Bretagne mais de développer des partenariats avec d'autres structures pour vendre les jouets réemployés, c'est déjà le cas avec "Book Hémisphères", près de Lorient. "Nous cherchons à développer nos partenariats et sommes prêts à accompagner celles et ceux qui voudraient se lancer dans une recyclerie de jouets comme nous en Bretagne", encourage Agathe. Une boutique en ligne existe avec 2 points de click and collect à proximité, pour ne pas avoir d'empreinte carbone trop importante. Ti Jouets fait partie du réseau national "Rejouons solidaires" qui regroupe 6 organisations de réemploi du jouet sur le territoire national.

En 2022, le jouet est concerné par la loi anti-gaspillage

La loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire du 10 février 2020, dite loi AGEC, acte la mise en place d’une filière REP (Responsabilité Elargie du Producteur) Jouets à compter de 2022. Dans cette perspective, une étude préalable menée par l'Ademe a été réalisée. En voici quelques chiffres-clé. En 2017, le marché du jouet représente un marché d'environ 3,4 milliards d'euros.

"90% des jouets vendus en France sont importés", selon une étude de l'Ademe.

Avec la mise en place de la filière REP jouets en 2022, 50% des jouets seraient réutilisables quand les familles décident de s'en défaire. Sur 100 000 tonnes de jouets arrivant en fin de vie, 50 000 tonnes seraient réemployables contre 4 300 tonnes aujourd'hui. De quoi favoriser le réemploi et le recyclage des jouets. Et essaimer sur le territoire une filière qui répond à une double nécessité, la réduction des déchets et la préservation de l’environnement.