ÉDITORIAL

La RSE, entre joie et douleur

« À vous écouter, lancer une démarche RSE ne va pas de soi. Comment réussissez-vous à surmonter la douleur ? » C’est en ces termes qu’un participant à  l’assemblée générale de la Marque Bretagne a interpellé les intervenants à la table ronde placée, justement, sous le signe de la RSE dans le sillage de la journée Social Change qui s’était tenue un peu plus tôt le 12 octobre au Couvent des Jacobins à Rennes. Une question moins innocente qu’il n’y parait, à l’heure où la RSE s’impose dans les médias et dans les discours institutionnels. Pourtant, réduire cette approche à sa seule dimension de communication revient à évacuer un pan essentiel de la démarche. Elle relève avant tout d’un engagement fort de la part du dirigeant qui souhaite engager son entreprise dans cette voie. Avec, à la clé, d’inévitables renoncements, des changements d’habitude, des exigences nouvelles.

Cette "quête de sens", si souvent invoquée, s’accompagne souvent de réelles satisfactions pour le groupe.

C’est en cela que les piliers de la RSE prennent tout leur sens. Les spécialistes ont coutume de les construire autour de 5 dimensions: la gouvernance, l’économie, le social, le territoire et l’environnement. Impossible de raisonner en silo, en se focalisant sur un ou deux axes et en négligeant les autres. La responsabilité sociétale des entreprises, désormais consacrée par le droit avec la loi Pacte de mai 2019 qui introduit la notion de raison d’être et d’entreprise à mission, propose justement une approche globale de l’impact des activités économiques, au-delà de la seule recherche de performance financière. Cette « quête de sens », si souvent invoquée, s’accompagne souvent de réelles satisfactions pour le groupe. À entendre les nombreux témoignages recueillis lors de nos reportages, le résultat de cette transformation vaut largement la peine de souffrir un peu sur la route du changement !

Xavier Debontride


Les fenêtres PVC enfin recyclées en Bretagne
600 000 fenêtres sont jetées chaque année sur le territoire breton faute de filière de recyclage. À Landerneau, Valouest vient de voir le jour pour démanteler et valoriser les matériaux - verre, PVC, métaux et bois - qui constituent les menuiseries.

Gaële lutte, avec succès, contre la précarité menstruelle
Marguerite & Cie crée des distributeurs gratuits de protections périodiques pour lutter contre la précarité menstruelle. L’entreprise dirigée par Gaële Le Noane est lauréate “Entrepreneure” du prix Ecovisionnaires Femmes de Bretagne. Elle emploie 14 salariés.

“Plus d’emplois, moins de carbone”, une promesse tenable ?
C’est un slogan qui émaille les discours politiques nationaux et locaux. L’heureest à la décarbonation des économies, et tout l’enjeu consiste à faire en sorteque cette transition s’accompagne de nouvelles activités créatrices d’emplois.Voeu pieu ou pari réaliste? “Plus d’emplois, moins de car…

Moins d’emballages, le défi des entreprises bretonnes
Lors de l’événement Social Change Rennes, plusieurs témoignages concrets sontvenus illustrer la démarche de Responsabilité Sociétale des Entreprises. Deuxd’entre eux portaient sur une problématique commune : la réduction desemballages. Pas dans les mêmes secteurs, ni les mêmes volumes. Mais avec …

Coop des masques en difficulté : la relocalisation à l’épreuve des faits
15 jours pour éviter le dépôt de bilan. La Coop des masques, basée à Grâces,dans les Côtes d’Armor, fabrique des masques homologués chirurgicaux et FFP2.Aujourd’hui, 6 millions de masques dorment dans les hangars. La sociétécoopérative brade ses stocks et en appelle à la solidarité des entrepri…

Greenfib, alternative au plastique
Greenfib, c’est le nom d’un matériau biosourcé, véritable alternative auplastique qui a été développé par deux passionnés et amis d’enfance, LucMénétrey et Cyr Dioré, convaincus qu’il fallait désormais s’inspirer du vivantpour inventer un monde décarboné. Dans ce nouvel épisode du podcast “Et si…

Abonnez-vous !
Pour ne rater aucun article, rejoignez la communauté Ebzh ! Deux formulesd’abonnement, mensuelle ou annuelle, vous sont proposées ici.