Des difficultés à recruter, c’est le message clairement passé aux candidats. La CCI d’Ille-et-Vilaine a donné la parole aux chefs d’entreprise du département à l’aune des élections municipales de 2020. Sur 250 entreprises malouines interrogées, 50% d’entre elles alertent sur des problématiques d’embauche.

La CCI d’Ille-et-Vilaine a mené une grande enquête auprès des chefs d’entreprise du département. L’objectif était de recueillir leur opinion sur des thématiques propres à leur territoire et leur permettre de proposer des solutions. Environ 250 entreprises du secteur malouin ont répondu à 22 questions avec 6 grands thèmes abordés : le foncier et locaux d’activité, les infrastructures et l’accessibilité, les services rendus aux entreprises, la fiscalité locale, l’emploi, la formation et la dynamique du bassin de vie.

Des difficultés à recruter

Sur toutes les questions posées, les entreprises montrent une certaine satisfaction du foncier, des infrastructures, des services tournés vers les entreprises. Là où les chefs d’entreprise alertent les candidats, c’est sur leurs difficultés à recruter.

A la question posée : “Disposez-vous sur votre territoire de la main d’œuvre et des compétences nécessaires à votre activité ?”. La réponse est sans appel, 55% des entreprises malouines et 49% des entreprises du département répondent non à la question.

Municipales 2020 : les entreprises alertent sur les difficultés à recruter
La CCI d’Ille-et-Vilaine a mené une enquête auprès des entreprises du département.

Pour remédier à ces problèmes de recrutement, à trouver le personnel qualifié, les chefs d’entreprise avancent deux propositions fortes : 23% d’entre eux préconisent de développer des formations adaptées (29% pour les entreprises sur l’ensemble du département), et 22% appellent à favoriser l’accueil de nouveaux arrivants sur le territoire (20% pour l’Ille-et-Vilaine). Favoriser la rencontre entre les entreprises locales et les candidats, faciliter l’accessibilité et le marketing territorial sont également des pistes avancées. Le manque de candidats qui répondent aux attentes des entreprises est un problème avancé dans d’autres départements bretons.

Une meilleure couverture téléphonique et internet

Les entreprises ne vont pas avoir les mêmes problématiques et demandes vis à vis des candidats aux élections municipales en 2020, chacune a des besoins spécifiques, propres à sa zone géographique. Le secteur de St Malo pâtit, selon les entreprises présentes sur son territoire, d’un déficit de couverture téléphonique et internet. 50% des chefs d’entreprise interrogées par la CCI d’Ille-et-Vilaine la jugent insatisfaisante. Les quelques 250 entreprises demandent le développement de la fibre sur le territoire. Quant au réseau téléphonique, c’est une réduction des zones blanches autour de St Malo et entre St Malo et Rennes, qui est attendue.

Plus d’échanges avec les élus

Les chefs d’entreprise, selon cette enquête qui a compilé plus de 900 réponses, se réjouissent, globalement, de la zone géographique sur laquelle ils développent leur activité économique. Ils apprécient y vivre, y travailler, et veulent montrer à quelques mois des élections municipales qu’ils sont force de proposition. Dans leur appel aux candidats, les entreprises brétiliennes espèrent plus de proximité avec les élus, une valorisation du territoire et des entreprises locales. Peut-être un levier pour attirer de nouvelles compétences sur le territoire.

C'est un retour sur mes terres natales avec l'aventure Entreprendre.bzh ! Après une carrière dans l'audiovisuel à Paris, notamment en tant que rédactrice en chef pour la chaîne info Bfmtv, la vie m'a ramené en Bretagne. Mon envie ? Rencontrer et partager avec vous les parcours de ceux qui osent, bougent, innovent grâce à leur motivation, leur énergie ou leur histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.