Trains et avions supprimés, manifestations, les hôteliers bretons voient les réservations s’annuler depuis que la grève contre la réforme des retraites a débuté.

Grève : réservations en baisse dans les hôtels
L’hôtel 3 étoiles Le Sévigné, près de la gare de Rennes, a une baisse de 30% de sa fréquentation par rapport à décembre 2018.

L’impact de la grève est surtout important à Rennes, avec très peu de trains et les manifestations qui se déroulent dans le centre”, précise Karim Khan, président de l’UMIH (Union des métiers et de l’industrie de l’hôtellerie) Bretagne. Marielle Boulard, directrice de l’hôtel trois étoiles Le Sévigné, à deux pas de la gare de Rennes, fait les comptes : “Depuis le 4 décembre, nous avons 30% de chambres réservées en moins, sans les Trans Musicales la semaine dernière et un gros congrès cette semaine, ce serait une baisse de 60% par rapport à l’année dernière !”. La clientèle est essentiellement une clientèle d’affaires à l’hôtel Le Sévigné. ” Un de mes clients n’a pas eu d’avion pour Rennes, il est allé à Nantes, puis a loué une voiture pour rejoindre Rennes. Ceux qui n’ont pas le choix viennent, nos autres clients qui se déplacent essentiellement en train préfèrent annuler”, constate Marielle Boulard.

Karim Khan est à la tête de l’hôtel-restaurant Le Château d’Apigné, à quelques kilomètres de la capitale bretonne. “30% de notre clientèle est étrangère, pas d’avion, pas de train, ils annulent leur réservation. Un événement était organisé chez nous le week-end dernier, 300 personnes étaient attendues, seules 108 se sont déplacées ! Nous avons 30% d’activité en moins sur les deux week-end, à cause des grèves ” constate-t-il.

Grève : réservations en baisse dans les hôtels
Karim Khan, président de l’Union des métiers et de l’industrie de l’hôtellerie, s’inquiète de la durée du mouvement.

Les professionnels s’adaptent

Trois manifestations en 15 jours dans le centre rennais, avec des vitrines brisées, poubelles brûlées, un climat de tension qui amène les établissements à fermer leurs portes. “Notre hôtel se trouve sur le parcours. Mardi dernier, nous avons fermé pendant plusieurs heures.” Restauration, commerces, hôtels, tous les acteurs économiques sont touchés par la grève selon le président de l’UMIH Bretagne. “Il y a aussi un impact sur l’emploi. S’il y a moins d’activité, les professionnels n’ont pas les mêmes besoins en personnel”, précise Karim Khan. “J’ai donné des jours de récupération à mes équipes en début de semaine. On organise différemment le travail de chacun, j’ai lancé un ménage de fond de l’hôtel”, explique Marielle Boulard. Directrice de l’hôtel Le Sévigné depuis plus de trois ans, elle n’a jamais constaté une baisse de fréquentation à cette échelle. “Economiquement, cela fait beaucoup de tort. Sans les trains, la clientèle continuera d’annuler ses réservations, précise-t-elle. “Si le mouvement perdure, j’ai peur que décembre soit vraiment mauvais pour les professionnels de l’hôtellerie“, s’inquiète Karim Khan. Parfois, l’annulation des trains profite aux hôteliers bretons. Laurent Lucas, directeur de l’hôtel Isidore, en périphérie de Rennes, n’est pour l’instant pas trop impacté. “Nos clients viennent en voiture, notre situation est moins compliquée que les établissements du centre-ville. Nous avons quelques annulations, faites par internet, nous n’en connaissons donc pas vraiment la cause. La grève a même apporté quelques réservations supplémentaires.” Ce jeudi, 10 chambres ont été réservées en dernière minute à l’hôtel Isidore par des personnes bloquées à Rennes…leur train était annulé.

C'est un retour sur mes terres natales avec l'aventure Entreprendre.bzh ! Après une carrière dans l'audiovisuel à Paris, notamment en tant que rédactrice en chef pour la chaîne info Bfmtv, la vie m'a ramené en Bretagne. Mon envie ? Rencontrer et partager avec vous les parcours de ceux qui osent, bougent, innovent grâce à leur motivation, leur énergie ou leur histoire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.