Chers lecteurs et entrepreneurs Bretons, aujourd’hui j’ai prévu de vous faire un petit focus sur le Prêt à Taux Zéro (PTZ) 2016.

En effet, tout le monde a déjà entendu parler du PTZ, il s’agit comme son nom l’indique d’une avance  de fond gratuite (réglementée par l’Etat). Le montant remboursé sera exactement le même que  le montant emprunté, aucun intérêt ne peut être dû à l’établissement bancaire pour ce prêt.

Le souci avec ce dernier c’est qu’il a tendance à changer tous les ans plongeant les particuliers et même certains professionnels dans un flou perpétuel.  Nous ferons le point aujourd’hui sur le PTZ classique et non pas sur l’Eco Prêt à Taux Zéro servant lui uniquement à réaliser des travaux d’amélioration dans de l’ancien.

Ce qui ne change pas dans le prêt à taux zéro depuis des années, c’est qu’il n’est éligible que pour les personnes réalisant une acquisition immobilière pour leur résidence principale et ayant le statut de « primo-accédant ». Donc vous ne pouvez pas l’utiliser pour des travaux  seuls, pour acheter votre résidence secondaire, ou locative, ou bien encore dans le cadre d’un rachat de prêt immobilier. Le statut de « primo-accédant » indique que vous ne devez pas avoir été propriétaire de votre résidence principale au cours des 24 mois précédents votre achat (vous devez pouvoir prouver votre non propriété).

Le PTZ est éligible sous conditions de ressources à ne pas dépasser, ces conditions varieront en fonction du lieu de l’acquisition mais également en fonction de la composition du ménage.

Le montant financé par le PTZ sera de 40% du cout de l’opération mais plafonné en fonction du lieu du projet, de la composition du ménage et du type de projet financé. Le montant de ce prêt ne peut représenter plus de 50% de l’ensemble des prêts octroyés par l’établissement bancaire.

Quels types de projet peuvent être financés par le PTZ 2016 ?

  • la construction d’un logement (accompagnée éventuellement de l’acquisition de droits de construire ou de terrains destinés à sa construction) ;
  • la transformation en logement de locaux non destinés à l’habitation ;
  • l’acquisition d’un logement neuf ;
  • l’acquisition d’un logement faisant l’objet d’un contrat de location-accession ;
  • l’acquisition d’un logement ancien

Attention pour l’acquisition d’un logement ancien, le PTZ ne peut être obtenu que dans les 2 situations suivantes :

  • Acquisition d’un logement du parc social (HLM ou société d’économie mixte). L’occupant peut, sous certaines conditions, bénéficier d’un PTZ pour acheter son propre logement ou un autre logement de son bailleur social situé dans le même département. .
  • Acquisition d’un logement pour lequel l’acquéreur s’engage à réaliser des travaux représentant au moins 25% du coût total de l’opération. Les travaux doivent avoir pour objet la création de surfaces habitables nouvelles, la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables ou des surfaces annexes ainsi que les travaux destinés à réaliser des économies d’énergie, à l’exception de ceux financés au moyen de l’éco PTZ. Ces travaux doivent faire l’objet d’un programme de travaux au moment de l’acquisition et devront être réalisés dans un délai maximal de 3 ans à compter de l’émission de l’offre de prêt.

J’espère que ces quelques lignes auront pu vous apporter quelques précisions sur le prêt à taux zéro 2016. Si vous souhaitez plus de détail je vous invite à vous rendre sur le lien suivant https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10871

De même, si vous souhaitez réaliser simplement une estimation du montant auquel vous pourriez prétendre, n’hésitez pas à vous rendre sur le lien suivant de la Centrale de Financement : http://www.lacentraledefinancement.fr/pret-credit-immobilier/les-simulateurs-de-prets-et-de-credit-immobilier/simulateur-pret-a-taux-zero-2016/

-Publicité-

Apres 15 ans à travailler dans des agences bancaires, ou j'ai pu m'essayer sur l'ensemble des postes, du guichet à la direction d'agences, j'ai souhaité donner une nouvelle orientation à ma carrière.

J'ai donc choisi l'indépendance en devenant mandataire pour le courtier en prêt immobilier La Centrale de Financement. La Centrale de Financement, premier né des courtiers à vocation nationale après le durcissement de la réglementation encadrant les courtiers au travers du décret du 26 Janvier 2012, est une filiale du groupe Artémis, la financière du groupe Pinault.

J'ai donc la possibilité dans le cadre de mes mandats de solliciter l'intégralité des partenaires bancaires de la place de Rennes, ainsi que la quasi-totalité des assureurs proposant des contrats d'assurance emprunteur.

Mon métier consiste à trouver le meilleur financement possible pour mes clients dans le cadre de leur acquisition immobilière ou rachat de prêt immobilier. Je m'occupe de l'ensemble de la négociation financière, le taux, mais aussi l'assurance emprunteur (tarif et qualité), la garantie, les frais de dossier, les pénalités de remboursement anticipé, la possibilité de modularité des prêts seront autant de points d'attention.

Je me déplace chez mes clients si c'est plus simple pour eux, et je les accompagne chez le partenaire bancaire retenu si les clients le souhaitent.

Mon slogan ? Parlons de vous avant de parler de taux !

Vous pouvez me joindre au 06 13 53 56 92 ou par mail j.baron@lacentraledefinacement.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.