Bonjour Fred ! Raconte moi l’histoire de Fred Conciergerie LifeStyle.

J’ai toujours baigné dans cet univers, professionnellement et personnellement, j’ai beaucoup de connaissance dans le milieu de l’hôtellerie ou le service à la personne et au final…nous avons la même clientèle.
La création de mon entreprise, Fred Conciergerie LifeStyle, c’est fait en 2011. L’idée est de faire gagner du temps…de rendre possible l’impossible et trouver l’introuvable.
Je vends du temps en quelques sortes en faisant l’intermédiaire entre mes clients et les entreprises pouvant leurs rendre service.

Est-ce que tu vises un public particulier pour tes services?

Je ne fonctionne que pour le milieu du luxe et le haut de gamme.

Pourquoi?

C’est un choix en fait, tout d’abord, c’est lié à la rémunération qui n’a rien à voir avec une autre gamme de clients. J’aime beaucoup voyager et si l’opportunité se présente, je peux me déplacer à l’échelle nationale et internationale…tout dépendra de la demande et du client.
J’aime aussi le fait de fréquenter un milieu assez hors du commun, je suis témoin de discussions ou d’événements extraordinaire.

Quelles sont les spécificités de ce métier?

L’adaptibilité et surtout, la confidentialité.
Vu la gamme de mes clients, je ne peux pas me permettre d’afficher ce que je vois ou j’entends partout, comme sur les réseaux sociaux. Certains l’ont fait et ils ont vite mit la clé sous la porte. C’est un milieu très particulier où il faut vraiment mesurer chacune de ses actions et propos. Il y a un vrai protocole à respecter. D’ailleurs, une fédération a été créé et elle aide à se former pour ce métier et continuer à se former.Ensuite il y a la concurrence, c’est assez amusant car en fait, nous ne sommes pas tous réellement en concurrence. Il y a 3 ou 4 services de conciergerie sur Rennes et nous avons tous une gamme de clients différente.
Je dois aussi faire attention, c’est peu fréquent, mais il arrive que l’on me demande des choses illégales, comme de la drogue par exemple, et je me dois de refuser.

Merci, ça doit être vraiment incroyable pour métier, une conclusion pour cette interview?

Oui, j’aime beaucoup ce que je fais, je ne compte pas mes heures et je veille toujours à la satisfaction de mes clients.
L’idée d’écrire un livre m’a effleuré l’esprit pour faire partager mes expériences, mais mon professionnalisme et les accords de confidentialité me l’interdise…mais ça ferait un sacré livre.Il faut aussi savoir rester vigilant et ne pas se laisser griser par ce qui nous entoure. Ce n’est pas non plus parce qu’un client est très satisfait que l’on doit se permettre des libertés. Quoiqu’il en soit, il faut toujours rester professionnel.

Comme on dit, “Un client satisfait en parle à 2 alors qu’un client insatisfait en parle à 10”.

-Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.